Accueil
Patrimoine 1
patrimoine2
personnages
aysages 1
Paysage 2
Paysage 3
provence
fleurs
fleurs 2
Dames 1
Dames 2
Dames 3
Dames 4
Divers
Divers
publications
Aquarelle
Naturse mortes
Perspective
structure
Ombre_lumiere
Melange_couleur
harmonie
ajuster_vert
Windsord et Newton
histoire
Deux_techniques
Jeux
christensen
yupo
liens
contact

LA COMPOSITION: OBSERVATIONS

Tous les artistes, tôt ou tard, rejettent les lois imposées, se rebiffent même. D'autres, au cours de leur carrière reviennent aux structures académiques d'aussi loin que la Renaissance.

Les lois géométriques et la formule du NOMBRE D'OR s'imposent toujours aujourd'hui.Le nombre d'or a créé les standards actuels dans un grand nombre de domainesquand on a constaté que cette règle correspond aux lois de lanature autant chez les animaux que les humains et plus encore.

Donc, je remarque que cette loi est quasi instinctive chez les peintres qui viventdans un environnement bâti par la géométrie et une architecturemathématique.

Au 20e siècle, arrive la photographie... à quoi bon peindre la réalité?
Les IMPRESSIONNISTES ont trouvé la solution: peindre ce que l'on voit enl'interprétant à leur façon dans un encadrement instinctif d'abord etcorrections et analyses suivent après seulement (ECOLE DE BARBIZON).

Les mécènes et la bourgeoisie ne font plus de commandes et les artistesdeviennent des IGNORÉS appauvris. Mais les IMPRESSIONNISTES ont aussicréé des lois, des contraintes que les suivants ont rejetées. CÉZANNE par sa leçon de tout ramener à une forme simple ne se doutait pas qu'il alimenterait le CUBISME et l'ART MODERNE.

VAN GOGH fait éclater les harmonies des peintres classiqueset les autres. GAUGUIN contourne et simplifie plus encore. Le siècle de la vitesse arrive avec ses modes, et l'industrie et la science, tout cela comme des racines qui s'infiltrent, se multiplient, s'entremêlenten cherchant une sortie dans le CUBISME et L'ART MODERNE. Alors place aux collectionneurs fortunés et aux spéculateurs. Heureusementque dans tout cela, la sensibilité des uns compense pour le snobisme des autres.

 

Réalisation de l'arrière-plan (fond ou "background") d'un tableau comme une nature morte, un portrait ou des fleurs.

Grande question?

  1. Choisir:
  • un ton clair en accord avec le sujet (succès pour les fleurs).
  • un ton en contraste de valeur avec le sujet.
  • un ton clair en contraste complémentaire avec le sujet.
  • un ton foncé en accord avec le sujet.
  • un ton foncé en contraste avec le sujet.
  • un ou deux tons dégradés de clair à foncé, de haut en bas ou de bas en haut, de gauche à droite ou vice-et-versa.
  • un ton moyen mêlant un accord et un contraste.
  • une couleur dans laquelle le sujet se perd ( comme Rembrandt, da Vinci, Turner, Vermeer, de la Tour...)
  1. Si le sujet est terne, un fond intense en valeur, non en luminosité, le fera avancer et le rendra plus important. L'opposé est aussi valable.
    Un sujet dominant de couleurs chaudes sera mis en valeur sur un fond froid atténué par la couleur du sujet (complémentaire) s'y intégrant (comme Fragonard). Même chose pour un sujet en couleurs froides sauf que le fond sera éteint par la complémentaire ou le blanc pour ne pas "voler la vedette" au sujet. Ou alors, le sujet chaud se prolonge dans le fond ou inversement (comme Van Dyke, Tissot, Sargent).
  2. Une règle générale est de peindre le fond dans des couleurs rabattues ou éteintes de leur vivacité et aussi, clair, moyen foncé à la façon classique (Rembrandt, Millet, le Tintoret, le Caravage, Chardin et ses nombreuses natures mortes). Le but est de toujours mettre le sujet en valeur.
  3. Le fond devrait être un support naturel au sujet et cela, même en lumière artificielle.
    Exemple: si vous peignez une amgnifique théière en argent, il faudra une couleur élégante, un fond élégant, ce qui serait plus harmonieux.
  4. Le fond décide de l'ambiance du tableau: clair, mystérieux, dégagé, encombré et même choquant!

Cela dépend beaucoup de votre goût personnel en n'oubliant pas que le fond ne doit pas s'avancer et écraser le sujet.

Il doit le supporter et le mettre en valeur.