Accueil
Patrimoine 1
patrimoine2
personnages
aysages 1
Paysage 2
Paysage 3
provence
fleurs
fleurs 2
Dames 1
Dames 2
Dames 3
Dames 4
Divers
Divers
publications
Aquarelle
Naturse mortes
Perspective
structure
Ombre_lumiere
Melange_couleur
harmonie
ajuster_vert
Windsord et Newton
histoire
Deux_techniques
Jeux
christensen
yupo
liens
contact


CHRONOLOGIE DES MÉDIUMS
(© 2006, Gisèle Rivard)


MÉDIUMS : Le médium c'est le liant des pigments.
Exemple : gomme arabique pour la gouache et l'aquarelle, œuf et colle ou œuf et huile pour le tempéra. L'huile de lin surtout et aujourd'hui aussi l'huile d'œillette pour les couleurs pâles.

Chronologie


Cire chaude : Anciennes civilisations quelques siècles avant J-C. et jusqu'au 8ème siècle.
Gomme arabique : Arbre acacia d'Arabie à l'origine, gouache et aquarelle.
Œuf et colles : Au Moyen-âge, tempéra. Le jaune d'œuf contient 22% d'huile.
Blanc d'œuf : Pour les enluminures des manuscrits.
Huile de lin et huile de noix : Les huiles de lin et les huiles de noix apparaissent aux Pays-Bas vers 1930. L'huile de noix est plus grasse et plus jaune. Les huiles jaunissent en vieillissant et l'huile de noix rancit.

Au 14ème siècle, découverte des oxydes métalliques qui activent le séchage (plomb et zinc).


Vers 1400 tous les artistes de France, Angleterre et d'Allemagne adoptent l'huile.


Van Eyck -1422-1441 cherche des vernis qui sèchent loin du soleil.


Vers 1560, les Italiens (Vasari) adoptent l'huile.


Pendant 300 ans l'huile s'affine, surtout l'huile de lin. L'huile d'œillette (pavot) est la plus claire, elle ne jaunit pas.

1789: Angleterre, peintures Rowney. - Thomas et Richard


1832: Angleterre, Windsor et Newton. - William Windsor et Henry C. Newton
19ème siècle. Peinture en tubes. Technique directe «alla prima »

.
1920 : Max Grumbacher, pinceaux d'abord et couleurs plus tard.


Après 1990 polymérisation jusqu'à rendre l'huile mixible à l'eau.
1945 Résine de polymère - peinture - colle - vernis - supplantera le latex. La polymérisation permet d'éliminer les métaux toxiques (Azo).
Deux approches pour appliquer la couleur coexistent jusqu'à la révolution au 19ème siècle quand la peinture directe dite « Alla prima » devient la façon la plus populaire de peindre. Les impressionnistes en sont le plus bel exemple. Au lieu d'appliquer la peinture étape par étape et par couches successives de dessin glacis et « scumbles » les artistes appliquent la couleur en laissant paraître celle de dessous par endroits, en juxtaposant les touches de couleur et en dernier lieu en apposant des taches de lumière en peinture épaisse (impasto) qui en plus, accrochent la lumière (Van Dyck).